logo

"Letters to the Sun from the dark side of the Moon" naar poëzie van Ranata Suzuki

Dounia Devsena,dans & Tristan Driessens,Ud

“Lettres au Soleil depuis la face cachée de la Lune”

In de artistieke samenwerking van Dounia Devsena (Indische en neo-tribale dans) en Tristan Driessens (Oosterse muziek) loopt het thema van Zon en Maan als universele leiddraad door. In drie etapes – “Ontwaken”, “Verlangen” en “Eenwording” – beelden dans en muziek de zoektocht uit van de geliefde. Dounia Devsena en Tristan Driessens vertrekken daarvoor vanuit de poëzie van Renata Suzuki, anonieme auteur van The Longest Night.

“Letters to the Sun from the dark side of the Moon” est un recueil de poèmes écrits par Ranata Suzuki.
Écrivain anonyme, Ranata est connu grâce à son avatar d’oiseau bleu. Une âme poétique, un expressionniste émotif, Ranata Suzuki est un poète dont les mots expriment avec une triste clarté le beau monde des cœurs brisés.
Basé à Sydney, en Australie, Ranata Suzuki publie The Longest Night en 2018, dont sont tirés les poèmes mis en scène par Dounia Devsena et Tristan Driessens.
De l’éveil à l’étreinte, en passant par l’espoir, le récit de deux astres prédestinés à attendre l’éclipse pour enfin pouvoir s’approcher l’un de l’autre.

Dounia Devsena

Dounia est danseuse indienne et néo-tribale.
Formée au Bharatanatyam par Lucia Anjali (Kalavati Asbl), figure emblématique de la danse indienne classique du Sud en Belgique, elle pratique le Bollywood depuis son enfance. Elle a eu l’occasion d’apprendre auprès de grands danseurs indiens et tribaux (Anika Tribal Voodoo, Karishma, Illan Rivière (OMM), etc.). Depuis 2016, elle se produit à différents festivals nationaux et internationaux, et événements privés.
En 2017, c’est la rencontre avec Tristan Driessens, et en 2018, une première collaboration prend forme dans le cadre du Tribal Voodoo Festival, organisé par Anika Tribal Voodoo.
Depuis septembre, elle organise le tout premier Indian Dance Lab’ à Liège, un espace de médiation artistique dédié aux danses indiennes.
Dounia fusionne les genres. Sa danse propose des modes d’expression intuitive, imprégnée de danse classique indienne et contemporaine.

C200209 Dounia Devsena & Tristan Driessen Pelgrim-

Tristan Driessens

Fils d’une famille de voyageurs, Tristan Driessens (°1982) passe une grande partie de sa jeunesse en voyageant à travers l’Europe du Sud. C’est en Espagne qu’il découvre le ‘ûd par l’intermédiaire de la musique sépharade et arabo-andalouse.

De 2009 à 2012, il séjourne à Istanbul afin de se perfectionner auprès de son maître Necati Çelik. De retour en Belgique, il obtient des masters en ‘ûd turc au LUCA School of Arts et en musicologie à l’Université Libre de Bruxelles. Aujourd’hui, il est reconnu en Belgique comme l’une des principales références dans le domaine du oud (luth oriental) et de la musique classique turque (makam).

Tristan Driessens

 

 

©Isabelle_Françaix_

Avec un agenda de 75 concerts par an, Tristan Driessens parcourt le monde au sein d’un large éventail de projets, collaborant avec des musiciens de talent comme Tcha Limberger, Derya Türkan, Kudsi Erguner et Emre Gültekin. Depuis 2011, il assure la direction artistique de l’Ensemble Lâmekân, qui s’est vu décerner plusieurs prix au fil de leurs tournées. En 2016, il se voit attribuer le rôle de directeur artistique de Refugees for Refugees, groupe initié par Muziekpublique et qui jouit aujourd’hui d’une renommée internationale. La même année, il fonde Seyir Muzik aux côtés d’Emre Gültekin, association de recherche musicale et de production de disques. Outre ses activités de concertiste, il donne des cours hebdomadaires pour Seyir Muzik et Muziekpublique.

INSCHRIJVEN: info(at)rosario.be

Bij Rosario kun je er een gezellige hap bijnemen, dit gewoon ter plaatse, afgestemd op het concert.

43 € voor een verzorgd tweegangenmaal + koffie & concert (exl.drank).

Het concert, achteraf gezellig napraten met een trappist van Westmalle bij de warmte van de leemkachel . 18 €

INSCHRIJVEN: info(at)rosario.be